FILMS 2016

Vendredi 4 novembre à 20h30 – Amitié Lille Naplouse (ALN) L’Hybride, 18 rue Gosselet, Lille (Entrée payante : 1€ adhésion à l’Hybride + 4€ pour la séance)

Regards sur la société palestinienne - Soirée courts-métrages

  • La Pierre de Salomon de Ramzi Maqdisi, 2015, 25 mn
  • Private Sun de Rami Alayan, 2012, 25 mn
  • Roubama de Rakan Mayasi, 2012, 15 mn
  • Condom Lead de Arab et Tarzan Nasser, 2013, 14 mn

L’association Amitié Lille-Naplouse propose une sélection de quatre courts métrages réalisés par de jeunes cinéastes palestiniens. De la Cisjordanie à Gaza en passant par Jérusalem, ces films dressent le portrait d’une société qui tente par tous les moyens de résister à l’oppression.

 En présence des réalisateurs Arab et Tarzan Nasser

Samedi 5 novembre 20h00 – Projection du film Dégradé d’Arab et Tarzan Nasser, 2016, 1h23 – ALN

Cinéma « L’Univers », 16 rue Georges Danton, Lille

Une famille mafieuse a volé le lion du zoo de Gaza et le Hamas décide de lui régler son compte ! Prises au piège par l’affrontement armé, treize femmes se retrouvent coincées dans le petit salon de coiffure de Christine. Ce lieu de détente devenu survolté le temps d’un après-midi va voir se confronter des personnalités étonnantes et hautes en couleur, de tous âges et de toutes catégories sociales…

En présence des réalisateurs

Jeudi 10 novembre à 20h00 – ALN

Cinéma « L’Univers », 16 rue Georges Danton, Lille

Projection du film Amal de Stéphane Valentin, 2016, 42 mn

Amal signifie espoir en arabe. C’est le prénom le plus donné en Palestine. Ce film / essai est réduit à sa plus simple expression. 22 palestiniens de toute la Cisjordanie et de tous milieux nous parlent en moins de deux minutes de la nécessité d’espèrer. Réalisé avec un appareil à photo.

En présence du réalisateur

Jeudi 17 novembre à 20h00 – AFPS Villeneuve d’Ascq

Cinéma « le Méliès », rue Trudaine, Métro Triolo, Villeneuve d’Ascq

Projection du film This is my land de Tamara Erde, 2016, 1h34

Comment enseigne-t-on l’histoire dans les écoles d’Israël et de Palestine? Quel regard les jeunes israéliens et palestiniens portent-ils sur le conflit? Le film entrelace l’histoire de 6 écoles, situées aussi bien en Israël (écoles publiques, arabes ou religieuses) qu’en Palestine. Ce documentaire révèle les murs que l’on dresse dans la tête des jeunes générations, mais aussi comment l’éducation est un enjeu majeur pour la construction de la paix en Israël et Palestine.

En présence de la réalisatrice.

Jeudi 24 novembre à 20h00 – CSRP/UJFP/ALN

Cinéma « L’Univers », 16 rue Georges Danton, Lille

Projection du film My Land de Nabil Ayouche, 2012, 1h22

Un film de Nabil Ayouch qui met en regard le récit de la Nalba raconté par des Palestiniens qui l’ont vécu et de jeunes Israéliens qui découvrent un passé qu’ils ne connaissent pas ou, pis, ne veulent pas connaître. Seule une jeune Israélienne montre une sympathie pour les Palestiniens, les autres se réfugient dans leur refus de savoir ou dans la méfiance. Mais cette ignorance de la Nakba est le résultat d’une éducation qui veut faire des Israéliens des inconditionnels de la politique israélienne. C’est cette éducation « patriotique » que montre le film, rappelant en contrepoint les souvenirs de la Nakba et la volonté des jeunes Palestiniens de ne pas oublier le pays de leurs parents et grands parents colle le montre le lien fort qui existe entre grands parents et petits enfants.

Jeudi 1er Décembre à h – ALN

Cinéma « Le Métropole », 26 rue des Ponts de Comines, Lille

Projection de 3000 nuits de Mai Masri, 2015, 1h43 (Entrée payante – Tarifs du cinéma le Métropole)

Layal, une jeune palestinienne se fait arrêter et incarcérer dans une prison israélienne hautement sécurisée où elle donne naissance à un bébé garçon. Luttant pour survivre et élever son nouveau-né derrière les barreaux, elle est tiraillée entre son instinct de mère et les décisions difficiles qu’elle doit prendre. Elle trouve dans sa relation avec les autres prisonnières, palestiniennes et israéliennes, l’espace et le temps nécessaires pour réfléchir, s’assumer et devenir une jeune femme.

La projection sera suivie d’un débat avec Fuad Khuffash, président de Al Ahrar (Naplouse), centre d’études sur les prisonniers et la défense des droits humains, Azzedine Jabareen, avocat spécialisé dans les affaires de prisonniers palestiniens et Mahmoud Al Weesi, journaliste, coordinateur de la communication du comité des libertés (Lajnat al horiya).

 

AMICALE SAINT-LYS RADIO |
Projetsolidariteaunepal |
BERDA ONGD |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "LES CREAS DES DROLES ...
| Le MAG du conseil syndical ...
| Association le chemin